Penser que la passion est comme un coup de foudre : un obstacle à l’emploi

Penser que la passion est comme un coup de foudre : un obstacle à l’emploi

Semaine québécoise de l’orientation 2015

Dans le cadre de la Semaine québécoise de l’orientation, l’équipe de conseillers d’orientation du CJE Rosemont/Petite-Patrie désire présenter des actions à prendre pour faire face aux obstacles qui nous empêchent de trouver notre place sur le marché du travail. Aujourd’hui, penser que la passion est comme un coup de foudre.

Qu’est-ce que la passion? On peut la définir comme étant un vif intérêt pour quelque chose.
Qu’est-ce qu’un intérêt alors? C’est un sujet de prédilection, une préférence.

Une passion est donc un sujet ou une activité que nous aimons vraiment, mais vraiment beaucoup. Du dessin jusqu’au hockey, en passant par l’écriture, la comptabilité ou l’entrepreneuriat, les passions sont nombreuses.

Connaissez-vous des gens passionnés? Il arrive trop souvent qu’on se compare à ces personnes qui ont développés un intérêt à un tel point qu’il devient une passion. La personne qui se compare ne se rend pas compte qu’il y a eu, chez l’autre, un intérêt de départ qui s’est graduellement transformé en passion. On ne devient pas passionné immédiatement : notre intérêt grandit.

Certaines personnes cherchent le coup de foudre, alors que la passion est un intérêt qui s’est développé à force de s’y investir. On ne devient pas un professionnel du jour au lendemain, tout comme on ne naît pas en sachant lire, écrire et compter. Souvent, on a « la pensée magique » : on veut être bon tout de suite. Combien de personnes ont commencé quelque chose, comme jouer de la guitare par exemple -, pour arrêter dès qu’ils ont rencontré la première difficulté?

20931327713_45e7212fa0_z
 

S’engager dans l’action pour déjouer ses obstacles

Comment surmonter la pensée magique qui fait croire qu’on devient instantanément passionné de quelque chose?

Il faut tout d’abord comprendre que la passion arrive avec l’implication. S’impliquer, c’est accepter de s’investir dans quelque chose en sachant qu’on deviendra meilleur avec le temps. Il faut persévérer. On peut rencontrer la passion en travaillant nos talents dans ce qui nous intéresse : on a ainsi une relation plus approfondie avec le sujet.
Bien qu’une personne puisse être un modèle qui nous pousse à nous impliquer dans une activité, il faut faire attention de ne pas se laisser décourager en se comparant à eux. Chacun a sa façon d’aimer ce qu’il fait, tout comme chacun à son rythme d’apprentissage.

Trouver sa voie est donc le fruit d’actions et non pas un « flash » qui nous frappe comme par magie ! On fait sa voie ! On a plus de pouvoir sur notre vie qu’on ne le pense. Il faut oser surmonter ses obstacles pour donner une direction à sa vie afin de trouver sa place sur le marché du travail.

Facebooktwitterlinkedintumblrmail